27 janvier 2018

Islam et culture(s) (Théologie)


Islam: comment articuler la foi avec les traditions ?

La véritable spiritualité consiste à reconnaître celle-ci comme étant l’essentiel de votre vie. Pourquoi ? parce considérer que toute autre chose est plus essentielle chez soi, comme chez autrui, que votre foi, c’est mal comprendre sa religion. Cela ne signifie pas que tout le reste n’est pas important, mais que l’essentiel , est bien votre relation au divin, et votre relation aux autres. Si vous considérez que c’est la foi qui est la plus importante chez vous, vous la percevrez (ou non) chez autrui. Beaucoup de croyances, autres que l’islam parlent de leur « foi », mais considèrent la culture, les traditions, les us et coutumes, certes importantes, mais au-dessus de leur foi. Ils ont plus foi à certaines traditions qu’à leur religion, qui devient un apparat plus qu’une véritable spiritualité.
Ainsi, ils finissent par exclure tout ce qui n’est pas de leurs cultures, alors que pourtant ils ont la même foi. Dans l’islam, le plus important, c’est ce qu’il y’a dans votre cœur, qui vous êtes, votre personnalité, vos qualités, votre longue histoire certes, mais le fait de savoir que votre histoire (destin) commence à votre naissance.

1-      Toute Révélation se réalise dans un cadre culturel. La culture est un réceptacle de la religion. C’est ainsi que le Prophète (PBSL) reçoit la révélation. Il est dans un contexte culturel arabe. La péninsule arabique est pleines de traditions, de coutumes, de croyances diverses et variées qui reposent sur des superstitions.. La révélation vient "nettoyer" le peuple arabe de tout cela sur le plan spirituel en appelant à renier les divinités locales (djjins, superstitions, magie) pour revenir au Tawhid (le dogme de l’unicité divine). Dans une culture, tout n’est pas mauvais, tout n’est pas bon non-plus. Il faut se référer au Texte pour distinguer le vrai du faux. Toute tradition s’exprime dans un cadre culturel de départ, ensuite, étant une vérité métaphysique, elle "voyage" vers d’autre cultures: Aujourd’hui, et partout, l’Islam embrasse toutes les cultures et toutes les cultures -dès lors qu’elles l’ont choisis- embrassent l’islam. Le rapport entre culture et religion est un rapport d’harmonie à condition de reconnaître ce qui est l’ordre de la religion et ce qui est de l’ordre de la culture.

2-      Les cultures sont le parfum des peuples. Cette diversité est voulue par Dieu le Très-Haut. Si Dieu avait voulu des hommes une seule communauté, cela est facile pour Lui. Il nous a fait différents pour nous éprouver et  éprouver notre réaction et voir en cette diversité Sa Puissance créatrice. "Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez"Coran (S49v13) . La reconnaissance de la diversité culturelle intrinsèquement fait partie de la foi.

3-     Sur le plan pratique, la culture évolue, avec le temps. Elle n’est pas figée. Elle peut se mélanger à d’autres. Lorsqu’on en porte une, en embrasser d’autres ne supprime pas la sienne. Les cultures s’additionnent en l’Homme sans jamais se soustraire. Contrairement à ce que l’on pense, parfois des cultures mêmes éloignées, peuvent rencontrer dans l’aisance et la compréhension. Les cultures sont d’avantage des "lieux d’émerveillement" réciproques. Elles ne sont pas seulement une référence mentale, mais constitue un bienfait de la vie.  Une interaction. Un bienfait psychologique interpersonnel.

4-      Qu’elle soit française, asiatique, africaine…etc, chaque culture contient des atouts, une histoire qu’il faut respecter, un apport à la civilisation humaine. Il faut regarder l’humain qui réside en chaque homme

5-      Il n'y a pas de culture supérieure à d’autres. « Le meilleur d’entre-vous est celui qui porte la crainte révérencielle du Très-Haut» (Coran).  Chacun dans sa culture peut constater cette réalité. Votre croyance est votre pensée métaphysique, votre culture n’en est qu'un parfum…