jeudi 22 juin 2017

Penser sa civilisation


3- Le Savoir, défi d’une époque en besoin

Dans notre société en proie à diverses transformations, nous avons plus que jamais la possibilité d’apporter un savoir-faire. Le savoir-vivre se nourrit du savoir-faire. Le savoir-faire par ailleurs est instruit par la connaissance.

Mais de quelle connaissance parle-t-on ? Nous avons besoin de marier la connaissance religieuse à la connaissance « profane», tels que la science, la philosophie, l’art. Pourquoi ? Parce que tous ces domaines en apparence « profanes » porte in facto une dimension sacrée pour le croyant. Ils ne sont pas dénués de sens. Ils sont des outils à notre disposition pour porter quelque chose. Ils sont des canaux qu’il ne faut point déserter, pour mieux « être » dans le monde.

Les anciens avaient naturellement cette capacité de marier à la fois, le religieux, et le commerce, le religieux, et l’artisanat, le religieux et l’art, etc . Nous avons aujourd’hui à s'engager pleinement dans ces domaines de connaissances, si précieux.

La médeçine, la sociologie, l’anthropologie, mais aussi les sciences plus « modernes », tels que le management, la mercatique, la finance, doivent être valorisés, au nom même de la religion.

Le premier verset qui a été révélé, c’est « Iqra ».  La lecture, a besoin de retrouver sa place, la lecture du Coran, puis la lecture des ouvrages en général, la littérature, le théâtre, la poésie. (Il ne s'agit pas d'études ou de diplômes seulement, mais de désir d'apprendre).

Dans nos pays musulmans, nous avons aussi accepté la guerre, parce que nous ne savions plus résister autrement. Résister à l’influence néfaste d’une mondialisation devenue mondialisme. Résister face au capitalisme que certains de nos gouvernements acceptent sans aucune contrepartie. Résister à la propagation des idées immorales par manque d’éducation spirituelle pour nos enfants. Résister face à l'abêtissement des foules procuré par le masque du football ou de la chanson internationale.

Ne nous reste-il pas qu’à commencer ?

Le dialogue intérieur - (extrait) page 6. (2013- 2017).

S'abonner