mardi 13 juin 2017

Retrouver des repères (sociologie)

Ré-humanisation, spiritualité, solidarité...


Lorsque les problématiques économiques ne sont pas résolues, il y’a de fait des tensions sociales. Les conditions de travail n’étant plus équitables, les tensions sociétales, dans l'univers du travail, entre-autres, augmentent, et ce un peu partout dans le monde.
Cependant, ce n'est pas ça qui conduit une civilisation vers la décadence. Si une situation économique survient comme une crise, et qu’il n'y a pas de « bouet », telles que les valeurs de respect, d’humanité, d'équité ..., alors, il y’a déclin, et voire "déroute"...La problématique dans notre société, à la base, n’est pas économique, la « crise » est une goûte qui fait déborder le « vase », la problématique est l’absence d'une « base » solide qui constitue un "socle civilisationnel".
Sur quoi repose l’occident, la "république" ? quel(s) vecteur(s) spirituel(s) pour élever l’individu sans le faire plonger dans l’individualisme? La "république" seule n’empêche pas l'individualisme, ou n'instaure la paix dans les ménages...
La laïcité est un espace légal, mais régit-elle les cœurs ? La république est un ensemble de valeurs, certes, mais libèrent-elles les âmes ?
Ce dont les hommes et femmes ont besoin, c'est précisément quelque chose qui les fasse rêver le jour, et donner la paix en fin du jour. Une pensée de l'esprit vers le céleste des étoiles, qu'ils peuvent contempler. Ce qui leur apporte l'énergie de s'élever intérieurement et de patienter. En somme, à une certaine forme de Transcendance.
Telles sont les questions de fond de notre ère en quête de repères.
Mohamed BEN OUIRANE.
(2016.)

S'abonner